Rechercher

Archives et patrimoine

Zoom sur :

  • 40 ans après l’aménagement du jardin public, le Conseil municipal, présidé par Émile Loubet, adopte le projet de construction d’un logement pour le jardinier, l’actuel chalet du parc.

Le 11 mai 1897, les élus de Montélimar votent à l’unanimité la construction d’un chalet « pour l’habitation du jardinier en chef afin de faire cesser au plus tôt les déprédations qui se commettent au jardin public […]. Le bâtiment aura une hauteur de 8 mètres 50, il comportera un rez-de-chaussée élevé du sol, un premier étage et un grenier, une tourelle pour pigeonnier avec pignon plus élevé […]. Le projet est bien conçu, pas très coûteux et s’harmonise très bien avec le caractère du jardin » précise la délibération du Conseil municipal.

L’architecte de la ville, Wladimir Niewiarovicz-Legenzac, dessine le plan et dirige la construction. Le style du logement du jardinier évoque les cottages anglo-normands.

Légende photo : Plan du logement du jardinier, 1er avril 1897. Archives de Montélimar. MN32. Tous droits réservés.

  • Cameron Zinsou vient de soutenir sa thèse intitulée : "Occupied : The Civilian Experience in Montélimar, 1939-1946" à l’Université d’État du Mississippi.

Dans sa thèse, il étudie la vie quotidienne des Montiliens et les relations entre les civils de Montélimar et la Ville durant le second conflit mondial. Il analyse l’évolution des espaces et des lieux de Montélimar tout au long de la guerre, ainsi que la compréhension et l’interprétation des civils à ces changements.
Pendant six mois, de septembre 2017 à février 2018, Cameron Zinsou était venu consulter quotidiennement les Archives de Montélimar.

Légende photo : Dr. Cameron Zinsou après sa soutenance de thèse sur la Seconde Guerre mondiale à Montélimar, le 13/11/2020.

Inscrivez-vous à la newsletter culturelle

800 ans d'histoire et de mémoire locale
Les Archives de la Ville et de l'Agglomération, situées depuis 2010 à la Maison des Services publics, sont accessibles à tous les habitants. Chercheurs, étudiants, généalogistes, scolaires, passionnés ou simples curieux peuvent découvrir des documents remontant au XIIe siècle.

Parmi les 2,5 kilomètres linéaires d'archives conservées, les chartes, l'état civil jusqu'en 1942, le cadastre, les registres des délibérations depuis le XIVe siècle, des photographies, des cartes postales anciennes, les recensements, des documents numérisés (152 000 fichiers) et bien d'autres documents sont consultables en salle de lecture sur simple présentation d'une carte d'identité.

 

Les Archives municipales et communautaires de Montélimar, mémoire de notre territoire, jouent une rôle important aujourd'hui en accompagnant la production des documents papiers et numériques de l'administration et en garantissant la transparence auprès des administrés. Elles collectent, classent, conservent, valorisent, communiquent au public ses fonds d'une grande variété d'époque et de supports et assurent des actions de médiation.

Le service archives est ouvert au public avec une salle spécifiquement affectée à la consultation des documents.

L'accueil des lecteurs a lieu dans les locaux à la Maison des Services Publics, au rez-de-chaussée aile sud, du lundi au vendredi sur rendez-vous.

Archives et patrimoine